Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Mobilisons-nous face à la manif fasciste du 15 juillet place Carnot PDF Imprimer Email
Anti fascisme
Jeudi, 13 Juillet 2017 10:55

"Le GUD (Groupe Union Défense) organise une manifestation le samedi 15 juillet à 14h Place Carnot pour défendre un lieu occupé, puis évacué sur décision du tribunal, appelé « Bastion Social ».

Qu’est-ce que le GUD ?
Groupuscule d’extrême-droite radical formé en 1968 suite à la dissolution d’Occident, le Groupe Union Défense a été réactivé à Lyon en 2011. Prônant la violence de rue (nombreuses condamnations sur Lyon à des peines de prison ferme), le GUD ne cache pas son antisémitisme, son homophobie et ses affinités avec le milieu néo-nazi.

Qu’est-ce que le « Bastion Social » ?
S’inspirant des néo-fascistes italiens de « Casa Pound », le GUD a tenté d’occuper un immeuble pour soi-disant venir en aide aux personnes « françaises »  démunies (comprendre « de couleur  blanche »). Cette occupation devait surtout servir à établir un lieu pérenne pour loger des militants d’extrême-droite radicaux, les former idéologiquement et les entraîner au combat de rue.
D’ailleurs, les associations d’aides aux personnes vivant à la rue ont vivement dénoncé l’ouverture d’un tel lieu.

Le samedi 15 juillet, les militants du GUD, aidés de gros bras venus de toute la France et d’Italie, a pour objectif de parader dans les rues lyonnaises et de déverser leur haine des étrangers et de celles et ceux qui les soutienneent .
Ne laissons pas les fascistes du GUD défiler dans nos quartiers ! Mobilisons-nous pour que cette marche raciste ne puisse pas avoir lieu !
Interpellons la  Ville de Lyon (Contact : 04 72 10 30 30) et la Préfecture (Contact : 04 72 61 60 60)"

Appel à l’initiative de la CGA-Lyon et du Collectif 69 deVvigilance contre l’extrême-droite (collectif d’associations, de syndicats et de partis, dont le NPA)
contact: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Le 13 juillet après-midi, la préfecture a interdit la manifestation du GUD, qui prétend défiler quand-même...

 
Manif contre la loi travail 2 vendredi 14 juillet à 17 h place Guichard PDF Imprimer Email
Entreprises
Lundi, 10 Juillet 2017 09:50

« Le gouvernement entend légiférer par ordonnances cet été afin de précipiter la procédure législative et éviter la réaction de tous celles/ceux qui en seront affecté·e·s.

Concrètement, ce projet d’ordonnances permet tous les coups sans distinction ! Au programme:

• Généralisation des CDD et remise en cause des CDI

• Licenciement sans contrainte et suppression des risques de condamnation des patron·ne·s

• Obligation pour les chômeur·euse·s d’accepter des boulots indécents et sabotage de l’assurance chômage

• Négociation entreprise par entreprise des conditions de travail et de la sécurité

• Réduction des contre-pouvoirs des représentants du personnel et des syndicats

Toutes ces attaques n’ont qu’un seul but : augmenter les profits et le pouvoir des paton-ne-s au dépend des salaires, des conditions de travail et des salarié·e·s. La conséquence directe de ces mesures anti-sociales sera inévitablement l’explosion du nombre de travailleur·euse·s pauvres.

La sécurité sociale, les retraites, l’éducation, les fonctionnaires... sont aussi menacés dans l’année !

Manifestation 14 juillet - 17H - Place Guichard

Assemblée de lutte 30 août - 18H - Bourse du travail

Manifestation et grève nationale le 12 septembre

Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, groupes politiques, de militant-e-s, de femmes et d’hommes construisant la convergence des luttes et la riposte face aux attaques capitalistes. Dans le Rhône, une assemblée se réunit régulièrement à la Bourse du travail pour relayer les actions :

page facebook Assemblée de luttes Lyon mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. »

télécharger le tract général

Lire la suite...
 
Lyon 3ème : 70 HABITANT-ES MOBILISES AUTOUR DES MIGRANT-ES ALBANAIS PDF Imprimer Email
Divers
Jeudi, 06 Juillet 2017 21:50

communiqué du Collectif d'habitantEs !:
"Un petit Calais s'installe à Lyon. Une centaine de personnes logent sous tente ou à la belle étoile autour de l'esplanade Nelson Mandela dans le 3e arrondissement avenue Felix Faure et rue Jeanne Hachette. 70 habitant-es du troisième se sont organisé-es en collectif pour leur apporter du soutien et défendre leurs droits.

Ils se sentent traités comme des « chiens » alors même qu’ils sont demandeurs d’asile avec des droits inscrits dans la Déclaration des droits de l’homme et dans la Convention de Genève : droit à la dignité, droit à l’accès à l’eau, droit à l’hébergement, droit à la scolarisation. Nous ne pouvons accepter le traitement indigne qui leur est réservé. Habitants-es du 3e arrondissement de Lyon, nous sommes déjà 70 personnes impliquées dans un collectif informel pour être à leurs côtés sur des sujets aussi différents que la collecte de matériels de première nécessité, l'appui administratif et juridique, l'action de masse pour faire bouger les lignes…

Nous sommes riches des moments que nous partageons avec ces demandeurs d'asile, mais aussi des rencontres que nous faisons entre habitants de l'arrondissement. Là où le discours et les actes du Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb prônent la fermeture de nos frontières et le repli sur soi, la mobilisation citoyenne s'organise et grandit de jour en jour !
Quel sort est réservé à ces migrants durant la période estivale ? Vont-ils connaître une 5ème expulsion sans proposition de logement ? Ou les pouvoirs publics vont-ils enfin prendre leurs responsabilités et héberger ces demandeur-ses d'asile comme la loi le prévoit ? Surtout que ce ne sont pas les immeubles vides qui manquent à Lyon, qu'ils soient propriétés de la collectivité ou réquisitionnables...

Vous souhaitez agir ? Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.      http://agirmigrantslyon.over-blog.com/ "

 
Rassemblement de solidarité avec la lutte populaire rifaine le 1er juillet à 14H PDF Imprimer Email
Internationalisme
Vendredi, 30 Juin 2017 01:50

A l’initiative du Comité du Rhône de soutien au Hirak du Rif, un rassemblement de solidarité avec le mouvement contestataire du Rif est prévu samedi 1er juillet à Lyon, à 14H sur la place Bellecour. Ce rassemblement intervient pour « la libération des détenus politiques Rifains et contre la répression de la mouvance Hirak dans le Rif ».

Déclaration du bureau de la IVe Internationale (datée du 29 mai 2017)

Depuis sept mois un mouvement de contestation populaire ne cesse de croître dans la région du Rif au nord du Maroc, et a culminé par un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Al-Hoceima le 18 mai dernier. Ce mouvement prend racine dans la mobilisation populaire qui s’est affirmée dans la région à partir du 20 février 2011, reprenant au Maroc la dynamique des soulèvements dans toute le Maghreb et le Moyen-Orient. Il a été relancé en octobre 2016 lorsque le jeune pêcheur Mohsen Fikri a été broyé dans une benne à ordures à Al-Hoceima.

La population du Rif organisée dans des comités locaux, réclame le jugement des responsables de cette mort ainsi que de cinq autres rifains tués dans une agence bancaire lors des événements du 20 février 2011. Elle demande également la levée de la militarisation de la province d’Al Hoceima, l'arrêt des poursuites et du harcèlement contre les petits paysans, et porte d’autres revendications sociales concernant les services de santé, d'éducation et les infrastructures qui manquent aux habitants. C'est une indication claire de la faillite des politiques économiques et sociales promues par l'État marocain en vue de rembourser son énorme dette publique, qui se manifestent par la destruction du tissu productif, le pillage des ressources maritimes et forestières, la faiblesse des principaux services publics et l'absence d'emploi pour les jeunes.

Ces politiques néolibérales au profit du grand capital étranger et local, dictées par les institutions financières et commerciales internationales et les gouvernements des puissances impérialistes, sont mises en œuvre par des institutions marocaines corrompues et qui n’ont rien de démocratiques. Les divers organes gouvernementaux, sécuritaires et médiatiques du système monarchique cherchent à faire taire la voix de la population rifaine, à criminaliser le mouvement de contestation et à saper sa crédibilité pour qu’il ne serve pas d’exemple pour d'autres villes et régions du Maroc qui vivent dans les mêmes conditions de marginalisation, d’appauvrissement et de bafouement de la dignité.

Nous saluons la lutte des Rifains leur organisation par la base, leur créativité et leur détermination, ainsi que les forces qui soutiennent cette lutte au Maroc.

Nous condamnons la politique de répression et de désinformation de l'État marocain.

Nous appelons à l'élargissement de la solidarité internationale, pour que ce mouvement obtienne la satisfaction de ses revendications permettant d’obtenir des améliorations significatives de leurs conditions de vie sociales, démocratiques et culturelles. Ce sont des revendications partagées par toutes les couches populaires marocaines et des pays proches, qui cherchent la voie de leur émancipation du despotisme politique et de l'exploitation capitaliste.

Victoire pour la lutte populaire rifaine !

Vive la lutte pour la liberté, la dignité et la justice sociale !

 
Manifestation contre l’expulsion de Djelil vendredi 30 juin à 18 h PDF Imprimer Email
Divers
Mercredi, 28 Juin 2017 06:55

Djelil, 15 ans et 8 mois, est enfermé au Centre de rétention Saint-Exupéry (CRA) suite à une Obligation de Quitter le Territoire Français sans délai avec interdiction de retour délivrée par le préfet. La préfecture qui a considéré  sa présence en France comme une “menace à l’ordre public” (sic) prépare son expulsion vers l'Italie dans les jours à veni,r en utilisant la “procédure Dublin” (Cette procédure dite de “réadmission” consiste à renvoyer un étranger dans le 1er pays d’Europe sur le sol duquel il a posé les pieds).
À son arrivée à Lyon, Djelil a subi une évaluation de la MEOMIE (Mission pour l’Évaluation et l’Orientation des Mineurs Isolés Étrangers, un service de l’Assistance Sociale à l’Enfance (ASE) sous la responsabilité de la Métropole). La  MEOMIE n’a alors pas mis sa minorité en doute et l’a mis à l’abri.
Son acte de naissance jugé faux par la fraude documentaire (Police de l’Air et des Frontières) ne prouve pas pour autant la majorité de Djelil, ni sa volonté d’escroquer la France (rappelons qu’en Côte d’Ivoire, 2,8 millions ne sont pas enregistrés à leur naissance. Il en est de même des tests osseux qu’on lui a fait subir lesquels donnent un âge pouvant varier de 17 ans possible aux dents à 18 ans à la main et de 21 à 35 ans à la clavicule ce qui permet de retenir un âge moyen entre 26 ans et 29 ans avec un âge minimum de 21 ans”. (sic)

Le préfet se réfugie derrière les jugements des tribunaux qui ont confirmé ses décisions. Mais les tribunaux se sont renvoyés la balle sur l’âge de Djelil considérant qu’il lui appartenait de faire lui-même la preuve de sa minorité. Exigence absurde quant on sait la complexité des démarches à faire pour un mineur né en Côte d’Ivoire de parents Burkinabés et alors que Djelil est enfermé au CRA !
Rappelons que la MEOMIE qui l’a pris en charge en tant que mineur durant 4 mois ne lui a fait rencontrer aucun juge des enfants et ne lui a donné aucun moyen de consolider son identité. Et Djelil n’a pas été scolarisé en dépit de ses demandes et de l’obligation scolaire qui s’applique à tout jeune de son âge quelle que soit sa situation administrative.
Djelil ne doit pas être renvoyé en Italie où il pourrait être enfermé, ou devenir un enfant-fantôme errant seul sans identité ni reconnaissance ! Djelil doit être libéré, retrouver la protection de l’ASE, être scolarisé dès la rentrée
À la veille des vacances, tout est à craindre. Si Djelil est expulsé, d’autres jeunes (mineurs ou non) risquent de subir le même sort. D’autant que les propos du ministre de l’Intérieur et les actes de ces dernières semaines annoncent la mise en place d’un nouveau durcissement : à Lyon, refus d’hébergement et chasse d’étrangers en procédure de demande d’asile, mineurs laissés à la rue ; familles avec enfants scolarisés à Vaulx-en-Velin mises à la rue début juin par le préfet  ; accueil à coups de gaz lacrymogène d’exilés fuyant l’Afghanistan, la Syrie, le Soudan, l’Érythrée... à Paris (au centre dit de « premier accueil » de La Chapelle) ; intensification de la traque et du harcèlement des personnes migrantes et de ceux qui souhaitent leur venir en aide à Calais, à Nice, dans la vallée de la Roya : « rarement les autorités n’avaient semblé si déterminées à harceler les migrants » (Médecins du Monde, 17/06/17)…
MANIFESTATION, vendredi 30 JUIN à 18 h,
départ face au Palais de justice, 67, rue Servient (Lyon 3ème – métro Guichard) en direction de la préfecture
à l'appel du Collectif RESF Jeunes 69, RESF-69
Soutenu par : FSU-69, SNEP-FSU, SUD-éduc, Émancipation, Attac, Ensemble, NPA, PG, Terre d’Ancrage,…

 
Week-end festif des opposant.e.s à l'A45 les 1er et 2 juillet PDF Imprimer Email
Divers
Mercredi, 21 Juin 2017 09:30
Les 1er et 2 juillet 2017, tou-te-s les opposant-e-s à l'autoroute A45 sont invité-e-s à un grand rassemblement festif à Saint-Maurice-sur-Dargoire, dans le Rhône, pour protester contre ce projet inutile, imposé et climaticide, et pour défendre la transition écologique.
Le programme est disponible sur cette page.

Cliquez sur l'image pour visionner l'intervention de Justine qui nous apporte des précisions sur les enjeux de ce projet.
 
Contre les projets de Macron, manifestation du Front Social ce lundi 19 juin à 18H PDF Imprimer Email
Entreprises
Samedi, 17 Juin 2017 18:26
Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs, de militant-e-s, de femmes et d’hommes qui construisent la riposte à la politique libérale du Président Macron en s'appuyant sur la convergence des luttes. Pour l'heure, il est composé d'une centaine d'organisations. Il trouve son origine à Paris dans l’appel du 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle, et dans la première manifestation du quinquennat Macron, le 8 mai dernier. Ce 19 juin est la première manifestation nationale.

A Lyon, le NPA69 participe à ce mouvement, en soutien aux associations et organisations syndicales qui sont de plus en plus nombreuses à rejoindre ce qui n'est qu'un début. Nous ferons effort pour que toujours plus de structures syndicales rejoignent ce front social, afin d'obtenir le retrait du projet macronnien de réformes du code du travail, destructrices notamment de la sécurité sociale. Nous appelons donc à cette première manifestation ce lundi 19 juin, à 18H, au départ de la place des Terreaux.

 

Tract d'appel des organisations participantes :

TOU·TE·S UNI·E·S CONTRE CE GOUVERNEMENT ANTISOCIAL
LE TEMPS EST À LA MOBILISATION !

Nous connaissons déjà les intentions offensives de Macron contre le code du travail et nos conditions d'existence. Ne lui laissons aucun délai pour appliquer ses mesures antisociales : le temps est à la mobilisation, pas à la négociation !

  • La loi El Khomri permet aux accords de branche et d'entreprise de s'appliquer même en étant moins favorables aux travailleurs que le code du travail. Macron prévoit d'étendre ces abus aux salaires et au temps de travail : c'est la remise en cause du SMIC et des 35 heures.
Lire la suite...
 
Marche des Fiertés ce samedi 17 juin à 14H PDF Imprimer Email
Divers
Jeudi, 15 Juin 2017 18:14
Ce samedi 17 juin 2017 aura lieu la 22ème Marche des Fiertés LGBTI d'Auvergne-Rhône-Alpes, au départ de la Place Bellecour, à 14 heures. Le NPA, comme toujours, participera à cette nouvelle édition, en vue de faire avancer l'égalité des droits et les luttes des personnes opprimé-e-s en raison de leur orientation sexuelle.

Cette année, en revanche, l'homophobie étatique est venue perturber le bon déroulement de l'événement : la préfecture du Rhône vient de frapper d'interdiction partielle le parcours souhaité par les organisatrices et organisateurs, sous prétexte d'obstruction à la circulation et de manque de moyens policiers pour assurer le maintien de l'ordre. Sans le dire, la préfecture se soumet en fait à la loi des extrêmes droites homophobes, puisque ce qui est refusé, c'est un passage du cortège dans le Vieux-Lyon, un quartier que les groupuscules fascistes veulent s'approprier depuis des années.

Ci-dessous le communiqué de presse des organisatrices et organisateurs, daté du 15 juin.

Communiqué de presse Inter-associatif
Lesbian and Gay Pride de Lyon et Inter-LGBT

Le Vieux Lyon  : zone de non droit pour les LGBTI

Samedi 17 juin aura lieu la 22e Marche des Fiertés LGBTI d’Auvergne-Rhône-Alpes. Ce matin la Lesbian and Gay Pride de Lyon a été informée que le parcours, déposé en décembre 2016, était frappé d’une interdiction partielle. La Préfecture du Rhône refuse que nous passions dans le 5e arrondissement et nous impose un nouveau trajet.

Lire la suite...
 
Rassemblement vendredi 16 juin à 17 h 30 contre l’expulsion d’un jeune ivoirien PDF Imprimer Email
Divers
Mercredi, 14 Juin 2017 22:56

à Lyon 3ème (métro Guichard)
« Ne laissons pas le préfet expulser un gosse venu seul de Côte d’Ivoire au péril de sa vie !
Rassemblement devant la Préfecture, rue Dunoir, Vendredi 16 juin à 17h30
Après le rejet des recours de Djelil, par la Cour d’appel et le Tribunal administratif, la menace de l’exécution de son expulsion voulue par le préfet se fait de plus en plus pressante.
Depuis vendredi, tous les juges se sont renvoyés la balle pour éviter de statuer sur la minorité de Djelil (15 ans et 8 mois), laissant finalement le soin d’en décider à une unique  juge du Tribunal administratif. Ils ont tous exigé que ce gamin fasse lui-même la preuve de sa minorité,  une exigence absurde alors qu’il est enfermé et bien incapable de faire les démarches nécessaires qui devraient prendre du temps auprès de l’Ambassade de son pays.
Le Préfet, lui, n’a pas daigné s’adresser aux autorités de Côte d’Ivoire ou du Burkina pour vérifier l’authenticité de l’acte de naissance et des déclarations de Djelil sur son identité. Il s’est contenté de l’avis de son bureau de la fraude documentaire considérant que l’acte était faux, et des résultats improbables de tests osseux dont tout le monde sait qu’ils disent n’importe quoi. Cette fois-ci, ils ont donné  une marge pouvant aller de 17 ans minimum au poignet et aux dents à  29 ans, et ils ont retenu un âge moyen entre 26 et 29 ans. Lors de son évaluation, la MEOMIE habituellement très soupçonneuse n’avait de son côté même pas  mis la minorité de Djelil en doute, mais elle avait jugé bon de faire vérifier l’acte de naissance par la fraude documentaire…
À partir du doute sur son acte de naissance, la majorité du gosse est devenue une certitude pour le parquet et le préfet alors qu’elle ne peut raisonnablement découler ni d’un présumé faux acte de naissance, ni de tests osseux aux résultats aussi vagues.
À ce régime, de très nombreux autres mineurs isolés dont l’état civil n'est pas encore consolidé peuvent se voir...

Lire la suite...
 
Réfugiés d’Albanie, pourquoi ? Rencontre-débat jeudi 15 juin à la Maison des Rancy PDF Imprimer Email
Divers
Lundi, 12 Juin 2017 07:51
organisée par la Coordination Urgence Migrants :
"Depuis quelques années, des centaines de réfugiés albanais arrivent à Lyon (familles avec enfants mais aussi beaucoup de jeunes hommes célibataires). Pour la plupart d’entre eux, la demande d’asile est rejetée et ils se retrouvent alors à la rue, malgré l’obligation légale de les héberger pendant la procédure.
- pourquoi ces personnes demandent-elles l'asile  ?
- quelle est vraiment la situation en Albanie ?
- quel est l’accueil réservé aux Albanais ?

Rencontre-débat jeudi 15 juin à 19h00

- avec Delphine DELBES, avocate au barreau de Lyon, spécialiste du droit des étrangers depuis plusieurs années, qui a effectué différentes missions en Albanie.
- avec des réfugiés albanais qui témoigneront de leur parcours.
- avec des habitants qui viennent en aide aux réfugiés qui campent en bas de chez eux et qui s’interrogent sur cette situation.
à la Maison pour tous – Salle des Rancy 249, rue Vendôme, Lyon 3ème (métro Saxe Gambetta)
Préinscription recommandée  à la Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. "

 
Les chauffeurs Ouibus en grève contre leur transfert à un sous-traitant de la SNCF PDF Imprimer Email
Entreprises
Mardi, 06 Juin 2017 21:27
Samedi 3 juin, la majorité des 17 chauffeurs lyonnais de Ouibus se remettaient en grève, illimitée cette fois, et distribuait le tract suivant en gare de Perrache :
« Non au transfert des conducteurs Ouibus chez Faure
les bus Macron, c’est du bidon
Aujourd’hui la SNCF C6 Ouibus souhaite sous-traiter ses conducteurs à la société Faure. Les conditions de transfert imposées aux salarié sont inacceptables.

600 euros de perte moyenne par mois
Ce transfert ferait perdre 600€ par mois, en moyenne à chaque conducteur, ainsi que les acquis sociaux allant avec…
Nous sommes en grève depuis plusieurs jours pour dénoncer ce marché de dupes. Aujourd’hui la SNCF C6 Ouibus pratique le chantage à la démission contre ses conducteurs.

Cars Macron, loi Macron, l’arnaque pour les salariés
Il est hors de question que nous acceptions cette « précarité organisée » par les patrons de la SNCF et de Faure. Nous sommes déterminés à ne pas nous laisser faire par Macron et ses amis, patrons des transports.
Nous invitons les usagers à médiatiser et à soutenir notre mouvement de grève.
Non à la précarité, non à la casse de nos emplois »

plus d’info sur http://www.rue89lyon.fr/2017/05/02/cars-macron-la-guerre-des-prix-fait-de-nouvelles-victimes-les-chauffeurs-ouibus/

 
Fête solidaire avec le Collectif jeunes RESF samedi 3 juin de 15 à 22 h PDF Imprimer Email
Divers
Samedi, 03 Juin 2017 09:18
Concerts, théâtre, buffet
entrée prix libre, buffet et bar sur place
à l’atelier des Canulars, 91, rue Montesquieu, Lyon 7e (métro B ou D Saxe-Gambetta)

Tous les jours, le collectif RESF jeunes s’organise pour dénoncer et faire reculer les persécutions et la politique d’exclusion menée par les autorités, contre les jeunes migrants, mineurs ou majeurs, isolés ou non.
Halte à la répression, des papiers pour tous et toutes !
Aujourd’hui le collectif vous invite à venir partager un après-midi festive et solidaire :
Au programme :
15h – Ouverture des portes et présentation du collectif
16h - Gah Tse Li, chanteur – percussionniste togolais ; Sidney Rodrigues – violoniste Bangladais
17h30 : C’est quoi le problème ? par l’Atelier Théâtre de RESF avec Benicia, Keletigui, Salvator, Malik, Ismaël, Issouf, Ibrahima et Lancei
18h30 : David Kostandyan – clarinettiste chanteur Arménien
19h-22h : Apero-Dîner, Bal


 
L’Extrême droite, c'est l’imposture sociale ! Réunion publique des syndicats jeudi 1er juin PDF Imprimer Email
Anti fascisme
Jeudi, 01 Juin 2017 11:59
à 18h00 à la Bourse du Travail (place Guichard, Lyon 3ème)
communiqué des instances départemantales CGT, FSU et Solidaires :

"Pas une Voix pour l’extrême droite
Les positions de l’extrême droite et les valeurs du syndicalisme ne sont pas compatibles.
Le syndicalisme défend les intérêts des salarié.e.s, l’extrême droite non !, car elle défend les intérêts des plus riches,
Pourtant les idées de l’extrême droite ne font que de gagner du terrain:
Le repli sur soi, ''les français d'abord''
La haine de l’autre, ''les immigrés dehors''
Le rejet de toute solidarité, de toutes consciences de classes
A nous, les salarié.e.s, de les combattre !

Le FN conditionne les droits des salarié.e.s en fonction de leur nationalité alors que le syndicalisme défend les salarié.e.s quelle que soit leur nationalité.
Le FN fonde son programme sur le principe de la priorité nationale. Il divise ainsi les salarié.e.s en deux catégories.
En opposant les « vrais français » et  « non Français de souche ou immigrés », il cherche à nous détourner de la question essentielle...

Lire la suite...
 
Rassemblement contre la venue de Poutine Lundi 29 mai à 18h, Place Des Terreaux, Lyon 1er PDF Imprimer Email
Internationalisme
Dimanche, 28 Mai 2017 17:44
métro Hôtel de Ville

rassemblement à l'appel du Collectif d'Information pour une SYrie Libre et Démocratique :

POUTINE EN FRANCE : PAS DE COMPLAISANCE AVEC LE COMPLICE D’ASSAD

Rassemblement contre la venue  en France du Président russe V. Poutine, partenaire d’Assad dans les massacres à l’encontre du peuple syrien, dont la politique de la terre brulée a vidé la moitié de la Syrie de sa population.
"La révolution continue"

 

 
Rassemblement en défense de l’Inspection du travail jeudi 18 mai à 13 h PDF Imprimer Email
Service public
Jeudi, 18 Mai 2017 10:13

A l’appel de l’ensemble des syndicats, le 18 mai est une journée d’action nationale à l’Inspection du travail (Direccte). Les salarié Es se rassemblent devant les bureaux de la direction en bas de la Tour Swiss, à l’angle du boulevard Vivier Merle et de la rue de Bonnel, et appellent au soutien dans la lutte pour défense du service public.
Extraits de leur tract :
« Effectifs : la saignée
Le ministère du travail, jugé non prioritaire, subit de plein fouet les conséquences des politiques d’austérité et des réorganisations, en administration centrale comme en services déconcentrés.
Pour exemple : entre 2009 et 2017, les effectifs de référence des DIRECCTE ont diminué de près de 20 %, passant de 9 826 à 7 983,6 (ETP rémunérés). Ce sont les contrôleurs du travail (-23%, baisse accélérée par le PTE) et les adjoints administratifs (-26%) qui servent de variable d’ajustement.
Toutes les missions sont touchées, et plus particulièrement le pôle 3E , les services emploi : (-13% entre 2008 et 2014), les SRC (-15%), les secrétariats de sections (-10%), le services d’appui (-10%) ou l’informatique (27%), sans oublier les 10% d’agents de contrôle en moins sur le terrain depuis la création des unités de contrôle en 2014.

Jusqu’où et quand ?
Alors que, partout, des postes sont vacants et que les collègues croulent sous la charge de travail, les recrutements sont au point mort. Ceux pour les postes d’adjoints administratifs se comptent sur les doigts d’une main ! Seulement 28 postes d’inspecteur du travail sont ouverts au concours cette année… alors qu’au moins 128 inspecteurs et 305 contrôleurs étaient susceptibles de partir entre 2016 et 2017, cherchez l’erreur ! (...)
Particulièrement, les services de renseignement en droit du travail sont dès aujourd’hui visés :...

Lire la suite...
 
Macron président, l’offensive capitaliste va s’amplifier. Construisons les résistances! PDF Imprimer Email
Divers
Lundi, 08 Mai 2017 10:21

Déclaration de Philippe Poutou le 7 mai 2017 :
Marine Le Pen, la candidate du Front National ne sera pas élue, et nous nous en réjouissons. Pour nous, le FN ne sera jamais un parti comme les autres. Derrière quelques revendications sociales reprises de façon démagogique, son programme reste la destruction des droits démocratiques, la remise en cause de tous les droits du mouvement syndical et du mouvement social. Il développe un programme de division des exploitéEs, visant à renforcer les discriminations contre les personnes d’origine immigrée, un programme de haine raciste qui vise à épargner les vrais responsables de la misère et du chômage. Aujourd’hui, la candidate du FN a été dégagée et c’est tant mieux.
Héritier du Hollandisme, Macron le banquier s'inscrit pleinement dans la politique de son prédécesseur. Ministre, il a inspiré des lois de régression sociale comme celle qui porte son nom ou la loi travail à laquelle la rue s’est massivement opposée il y a un an. Au-delà, Macron entend amplifier la contre-révolution libérale et va donc poursuivre sans discontinuité une politique d’austérité pour les catégories populaires, au nom de la liberté d’entreprendre, de la rigueur et de l’équilibre budgétaire...  Son programme ? En finir avec les 35h, casser la Sécurité sociale, diminuer le nombre de fonctionnaires, aller encore plus loin dans la casse du code du travail… Cette politique, c’est justement celle qui fait le lit du Front national en accentuant toujours plus la destruction de nos acquis sociaux.

Il faut donc nous préparer à mener de nouvelles batailles, nous unir pour préparer la résistance face au rouleau compresseur d’un Macron qui déclare vouloir gouverner par ordonnances pour imposer son programme antisocial. Une période de combat est devant nous, et nous devons organiser le « tous ensemble », les mobilisations tous azimuts, pour inverser le rapport de forces, construire un front pour défendre dans l’unité nos droits sociaux et démocratiques.
D’ores et déjà, des militants syndicaux et associatifs ont commencé à préparer la riposte...

Lire la suite...
 
Forum de l’Appel des psychanalystes contre Marine Le Pen Mardi 2 mai à 20 h PDF Imprimer Email
Anti fascisme
Lundi, 01 Mai 2017 16:35

Forum soutenu par : Association de la cause freudienne Rhône-Alpes, Section clinique de Lyon, CPCT de Lyon, Association Psychanalytique Rhône-Alpes, Forum des psys
au Palais de la Mutualité, 3 place Antonin Jutard, 69003 Lyon (métro Guillotière)

"Les racines de la haine
Depuis plus d’un mois, des psychanalystes s’adressent à tous les citoyens pour les avertir de ce qui menace : nous ne voulons pas de la remise en ordre annoncée par M Le Pen.
Son élection provoquerait une atteinte à l’état de droits, aux libertés publiques, une exacerbation de la ségrégation, une fracture de la société française, une montée de la violence.(...)
Les discours qui provoquent la haine en mettant dans l'autre la cause de nos maux amènent toujours à des catastrophes ; nous essaierons d'éclairer les racines de cette haine avec des contributions de nos invités qui échangeront avec des psychanalystes."

Interviendront :
Jean-Louis Touraine : Député du Rhône et conseiller municipal de Lyon
Samuel Lézé : Professeur de philosophie à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon
Jean-Marie Fayol-Noireterre : Président de la Ligue des droits de l'Homme (42) et ancien Président de la Cour d'assisses du Rhône
Claudia Stavisky : Directrice du Théâtre des célestins
(sous réserves) Alain Jakubowitcz : Président de la LICRA
Des psychanalystes orientés par l’ECF.

 
Face aux intimidations et aux menaces des fascistes, notre force : la solidarité! PDF Imprimer Email
Anti fascisme
Dimanche, 30 Avril 2017 22:25
Communiqué de presse du collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite :

"Face aux intimidations et aux menaces, notre force : la solidarité !
Depuis quelques mois, se développent des attaques perpétrées par l'extrême-droite dans le Vieux Lyon et à la Croix-Rousse, contre des locaux qui hébergent une vision de la société opposée à la leur. Renforcés par la faiblesse des réactions, ils franchissent un nouveau palier en menaçant des personnes et des lieux progressistes.
Cela est aujourd'hui le cas pour Laurent Burlet, journaliste à Rue 89 Lyon, suit depuis plusieurs années les évolutions de

l'extrême-droite à Lyon. Il informe régulièrement ses lecteurs de leurs agissements et donne des éclairages sur les liens entre les différentes mouvances et leurs liens avec le Front National. Mais aussi quelques jours plus tôt pour Philippe Carry, l'horloger de Saint Paul, qui a toujours eu le courage d'assumer publiquement ses opinions vis-à-vis des idéologies développées par ces groupuscules.
Le soir du 23 avril, des groupes de fascistes ont été vus sortant de leurs locaux du 5ème arrondissement, et quelques heures plus tard place Mazagran, frappant à coups de casques et de bouteilles des personnes ayant participé à la soirée de débat de « Nuit Debout ».

Le Collectif de Vigilance 69 dénonce les menaces et les agressions de ces groupuscules d'extrême-droite, ...

Lire la suite...
 
Manif lundi 1er mai à 10 h 30 place Jean Macé, rejoignez le cortège du NPA ! PDF Imprimer Email
Entreprises
Jeudi, 27 Avril 2017 20:05

Contre l’extrême-droite et les politiques libérales, la riposte commence le 1er mai
Macron et Le Pen au second tour, c’est un résultat terrible pour les classes populaires. Macron est l’héritier direct de la politique libérale des gouvernements Hollande, le roi de la précarité, de l’uberisation. Le Pen est un danger mortel pour les libertés démocratiques, pour les populations d’origine immigrée et, de manière générale, contre tous les acquis sociaux.
Dimanche 7 mai, beaucoup voudront faire barrage au FN en votant Macron, nous le comprenons. Mais ce sont bien les politiques d'austérité et sécuritaires, en particulier quand c'est la prétendue gauche de gouvernement qui les a portées, qui sont la cause de la montée du FN. Macron n’est pas un rempart contre le FN. Pour faire reculer durablement ce péril, il n'y a pas d'autre solution que de reprendre la rue, comme nous l’avons fait l’an dernier contre la loi travail.

Reconstruire une perspective politique pour les exploités

Les partis au pouvoir depuis 60 ans, PS et Républicains, sont éliminés du second tour. C’est le signe d’une grande crise politique, du ras-le-bol de la population pour les politiques menées depuis des dizaines d’années, du ras-le-bol face au chômage, à la pauvreté, etc. Mais ces déconfitures ne profitent malheureusement pas à une gauche plus combative, elles profitent à Le Pen et Macron, des candidats qui n’ont rien de bon pour les classes populaires.
Le score de Philippe Poutou, notre candidat, est faible, avec 1,10% et 400 000 voix. C’est justement le reflet des difficultés des classes populaires à défendre leurs intérêts et à remettre en cause le système. Plus globalement, la gauche sort en grande faiblesse de cette élection, avec moins de 30% des voix. C’est le résultat de la politique du PS au pouvoir.

Mais nous sommes fiers d’avoir bousculé la campagne en dénonçant le FN, Fillon et Macron, en montrant que les exploités...

Lire la suite...
 
Rassemblement contre la répression des homosexuels en Tchétchénie vendredi 21 avril à 18 h 30 PDF Imprimer Email
Divers
Mercredi, 19 Avril 2017 23:01

Pour manifester notre soutien aux victimes et aux familles
Défendre les droits des LGBTI partout dans le monde
Place de la Comédie, 69001 Lyon (métro Hôtel de Ville)

à l’appel du Collectif unitaire pour l’Egalité (30 organisations) : Planning Familial du Rhône, Lesbian and Gay Pride de Lyon, FRISSE, Collectif Lesbien Lyonnais, Des Enfants comme les Autres, Forum Gay et Lesbien de Lyon, Homosexualités Et Socialisme, Jardin des T, Chrysalide, Keep Smiling, Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent des 69 Gaules, Agir pour l'Egalité 69, SOS Homophobie délégation de Lyon, Femmes solidaires,

Ligue des Droits de l’Homme 69, Rimbaud, Hétéroclite, FSU 69, Union Syndicale Solidaires, UNEF Lyon, CFDT AURA et Lyon-Rhône, Parti de Gauche 69, Ensemble 69 , Parti Socialiste 69, Parti Radical de Gauche 69, Europe Ecologie Les Verts Rhône et Métropole, NPA 69, Alternative Libertaire Lyon, La Coordination des Groupes Anarchistes de Lyon, Parti Communiste Français 69.

Depuis début avril, en Tchétchénie, plus d’une centaine de personnes homosexuelles ont été victimes d’arrestations, de détentions arbitraires, de tortures et, pour certaines, d’assassinats. Selon les informations dont nous disposons, le système de répression s’organiserait autour de « camps de détention secrète » créés à cet effet, dont le principal se situerait dans une ancienne caserne d’Argoun – ville de la banlieue de Grozny, la capitale tchétchène.
Les victimes y seraient détenues dans d’atroces conditions, de 30 à 40 par cellule, subissant de régulières séances de torture, parfois jusqu’à la mort (l’identité de 3 victimes serait connue), pour obtenir les noms d’autres homosexuels. La police tchétchène utiliserait les réseaux sociaux pour « débusquer » de nouvelles victimes. Les familles des personnes séquestrées auraient été contraintes de payer plusieurs milliers de roubles afin que ceux-ci puissent être nourris ou parfois libérés.
En réponse à ces accusations, Alvi Karimov, porte-parole du président Ramsan Kadirov a prétendu...

Lire la suite...
 
SYRIE : ASSEZ de MASSACRES ! Rassemblement Jeudi 6 avril à 18h PDF Imprimer Email
Internationalisme
Jeudi, 06 Avril 2017 11:04

Mardi 4 avril, plus de 60 civils sont morts dans la région d’Idlib (100 selon certaines sources), à Khan Cheikhoun, suite à un bombardement aux armes chimiques mené par le régime de Assad et ses alliés.
Depuis l’accord USA-Russie de 2013, de « démantèlement des armes chimiques », les massacres menés par le régime et ses alliés ont continué et ont été perpétrés par tous types d’armes. Depuis le début de la révolution qui a débuté pacifiquement en 2011, la répression, les bombardements et les affrontements armés ont fait plus de 320 000 morts, d’après l’ONU. Ce chiffre est dans la réalité sûrement deux à trois fois plus important si l'on considère les disparus et décès consécutifs aux privations de nourriture et de soins.

Voilà à quoi mènent de tels accords qui visent à maintenir Assad au pouvoir. Plus que jamais, nous exigeons :
° Arrêt immédiat de tous les bombardements en Syrie !
° Levée immédiate de tous les sièges !
° Libération immédiate de tous les prisonniers politiques !
° Départ de toutes les forces armées étrangères de la Syrie !
° Mobilisation internationale pour l'aide humanitaire et l'accueil des réfugiés !

Ni Assad, ni Daech ! C'est au peuple syrien et à lui seul de décider de son avenir. La revendication du peuple syrien pour le départ de Assad et la fin de son régime, immédiatement et sans condition, est légitime.
Le collectif Avec la Révolution Syrienne appelle aux rassemblements en soutien au peuple syrien.
Collectif Avec la Révolution Syrienne : Alternative Libertaire, Cedetim, Émancipation, Ensemble, Forum Palestine Citoyenneté, L’insurgé, NPA, UJFP, Union syndicale Solidaires

à Lyon, le rassemblement a lieu Jeudi 6 avril à 18h, place des Terreaux (métro Hôtel de Ville, Lyon 1er)

 
Rassemblement contre le FN à Aix les Bains samedi 1er avril à 17 h 30 PDF Imprimer Email
Anti fascisme
Vendredi, 31 Mars 2017 20:22
Après le concert de casseroles à Gap hier, nouvelle mobilisation contre le FN demain...
"CONTRE LES RACISMES ET LA HAINE, RASSEMBLONS-NOUS !
À quelques semaines du premier tour des élections présidentielles, le FN n'a jamais autant pesé dans la balance des sondages qui l'annoncent d'ores et déjà présent au second tour.

Profitant de la visibilité qui leur est offerte par les médias, Marine Le Pen et ses acolytes s'emparent donc de cette nouvelle cote de popularité en organisant des meetings dans les quatre coins de la France. C'est ainsi que la ville d'Aix-les-Bains s'apprête à accueillir l'extrême droite, Marion Maréchal Le Pen en tête, pour une réunion publique qui se tiendra le samedi 1er avril au Centre des congrès.

Si les nouveaux visages du FN tentent de donner au parti une image modérée, la réalité est pourtant tout autre. Le FN reste un parti fondamentalement d'extrême droite, et continue d'entretenir des liens étroits avec une multitude de groupes fascistes et de personnalités qui ont en commun la haine de la démocratie et une vision raciste de la société. La base de sa politique reste la préférence nationale, la division des travailleurs et des travailleuses, la promotion d'un capitalisme national... Face à la montée de l'extrême droite et à la banalisation de ses idées, nous devons démystifier ces discours emplis de haine et construire une offensive solidaire et antifasciste !

Le Collectif Savoyard Contre les Racismes et la Haine lance un appel au rassemblement
Le samedi 1er avril 2017, dès 17h30 au Théatre de Verdure 73100 Aix-les-Bains"
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Premiers signataires de l'appel : Alternatives et autogestion, CNT, Ensemble, FSU, LDH Chambéry, MJCF Savoie, NPA, Parti de Gauche, PCF,Savoie, Union Locale CGT Savoie, Solidaires Savoie, et des individu.e.s impliqué.e.s dans les luttes antifascistes

 
Soirée débat sur la révolution syrienne ce 29 mars à 19H PDF Imprimer Email
Internationalisme
Dimanche, 26 Mars 2017 21:31

Le Collectif Lyon69 avec la révolution populaire syrienne organise une soirée de témoignages et débat avec Abdullah Haid et Mhiar Khatib, militants de la révolution syrienne, ce mercredi 29 mars à 19h au Palais du Travail – 9, Place Lazare Goujon – à Villeurbanne (Métro Gratte-Ciel).

Abdullah Haid, originaire du gouvernorat d'Alep, est un militant révolutionnaire syrien, aujourd'hui demandeur d'asile. Il est intervenu auprès de groupes de civils comme formateur au règlement des conflits.

Mhiar Khatib, originaire de Ram Hamdan (nord d'Idleb), a participé à la création des conseils locaux situés dans les campagnes au nord de la ville d'Idleb et à leur fonctionnement. Il a également été reporter pour la révolution dans différentes régions : Hama, Alep, Idleb...

Une soirée qui promet d'être riche d'enseignements : venez débattre et échanger avec eux, ou écouter leurs récits.

 

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 1 de 4