Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Jeunes NPA69
Marche mondiale du cannabis samedi 12 mai à 15 h place Carnot PDF Imprimer Email
Samedi, 05 Mai 2018 15:31

 

Marche mondiale du cannabis samedi 12 mai à 15 h place Carnot
métro Perrache
"Les antiprohibitionnistes du monde entier vont battre le pavé le samedi 12 mai à Lyon et Paris, et le 5 mai dans plusieurs autres villes, à
l'occasion de la "Marche mondiale du cannabis" pour revendiquer une réforme de la politique en la matière
Comme chaque année depuis 2001, le Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Lyon (CIRC), les Jeunes écologistes lyonnais, Europe
Ecologie - Les Verts, la Ligue des Droits de l'Homme, le Nouveau Parti Anticapitaliste, Les Jeunes Radicaux de Gauche, le syndicat étudiant
écologiste Fac Verte, l'association de lutte contre le sida AIDES, ainsi que les associations Ananda et Cie., Livity Record et Bredda Sound System
participent à la Marche Mondiale du Cannabis 2018, qui se déroule dans plus de 300 villes de 40 pays.
Inlassablement, les partisans d'une réforme de la législation sur les drogues exigent des alternatives à la prohibition afin de faire advenir une
politique juste, cohérente et humaine encadrant les usages récréatifs et médicaux du cannabis en particulier et des drogues en général.
Cette 17e édition de la Marche mondiale vient rappeler que la mobilisation de la société civile est cruciale pour provoquer les changements, et les
nombreuses évolutions constatées à l'international depuis l'an dernier montrent combien cette implication porte ses fruits.
Aux États-Unis, qui sont précisément exemplaires sur ce point et sur leur capacité à tirer les leçons de leurs propres échecs prohibitionnistes, le
Nevada et la Californie deviennent les 8e et 9e États à légaliser le cannabis récréatif (après l'Alaska, le Colorado, le Maine, le Massachusetts,
l'Oregon, le Vermont et Washington, plus le District de Columbia), dynamisant une industrie légale qui pourrait atteindre, selon une étude, 75
milliards de dollars de ventes d'ici 2030. Le Canada se rapproche aussi de la légalisation, prévue pour cet été ; la Norvège l'envisage ainsi que la
Nouvelle-Zélande, via un référendum. Enfin, la Catalogne légalise les cannabis social clubs.
Quant au cannabis thérapeutique, de nombreux nouveaux pays encadrent officiellement son usage : Géorgie, Mexique, Paraguay, Pérou, Pologne, Saint-
Marin, Suède, Uruguay, ou sont en passe de le faire : Grèce, Inde, Lituanie, Luxembourg, Thaïlande, Zambie...
Les divers effets de la légalisation commencent à être mesurés : au Colorado et dans l'État de Washington, l'usage du cannabis récréatif stagne chez
les mineurs mais augmente chez les adultes (étude Cannalex, par INHESJ & OFDT), et entraînerait une baisse de la criminalité. Autres constats,
toujours aux États-Unis : les États où le cannabis est légal voient non seulement la consommation d'alcool décroître mais également celle de toutes
les autres drogues, ainsi que le phénomène de « biture express » (binge drinking), et les États où le cannabis médical est légal connaissent une
chute de 25 % du nombre d'overdoses aux opioïdes, un an seulement après la régulation.
Et en France ? Le contraste est saisissant. Dans un rapport, les députés Reda (LR) et Pouillat (LREM) proposent d'instaurer une amende forfaitaire au
délit d'usage de drogues. Alors que le premier propose une simple contravention de 4e ou 5e classe, c'est l'amende forfaitaire délictuelle souhaitée
par le second qui est retenue par le ministre de la Justice (montant fixé à 300 €). Objectifs clairement affichés : appliquer une sanction "certaine
et rapide", éviter des procédures trop chronophages pour la police et la justice, donner "la priorité à la lutte contre les trafics" et enfin,
financer les "consultations jeunes consommateurs" pour les moins de 25 ans aux conduites addictives... Où comment un gouvernement réformiste et
"disruptif" préfère une mesurette marginale plutôt qu'une réforme véritable et cohérente afin de s'éviter tout procès en laxisme.
On sait pourtant les Français moins frileux que leurs dirigeants : 84 % jugent la législation actuelle inopérante et 52 % pensent que la vente de
cannabis sous le contrôle de l'Etat serait plus efficace que l'interdiction pour lutter contre le trafic (sondage Ipsos, octobre 2016).
Déjà, un rapport de l'OFDT (2013) montrait que six Français sur dix sont favorables à l'autorisation de l'usage du cannabis sous certaines conditions
pour les majeurs, et à l'interdiction à la conduite et aux mineurs.
En attendant que l'imagination soit au pouvoir, soyons réalistes, demandons l'impossible : que les si nombreux partisans d'une réforme se souviennent
que la politique se passe (aussi) dans la rue. Nous les invitons donc à venir participer à la Marche Mondiale du Cannabis 2018, qui se tiendra, à
Lyon, le samedi 12 mai à 15 h, de la place Carnot jusqu'à la place des Terreaux, pour revendiquer :
- Une réforme de la politique française en matière de cannabis et l'ouverture d'un débat public sur la loi du 31 décembre 1970
- La libération des détenu-e-s du cannabis
- La dépénalisation de la consommation, de la possession et de l'autoproduction pour usage personnel
- Une information cohérente et objective sur les effets et les modes de consommation réduisant les risques
- Une prévention pragmatique et ciblée en direction des mineurs et des usagers en difficulté
- La prescription de cannabis dans un cadre thérapeutique
- La régulation d

à Lyon 2ème, métro Perrache

"Les antiprohibitionnistes du monde entier vont battre le pavé le samedi 12 mai à Lyon et Paris, et le 5 mai dans plusieurs autres villes, à l'occasion de la "Marche mondiale du cannabis" pour revendiquer une réforme de la politique en la matière. Comme chaque année depuis 2001, le Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Lyon (CIRC), les Jeunes écologistes lyonnais, Europe Ecologie - Les Verts, la Ligue des Droits de l'Homme, le Nouveau Parti Anticapitaliste, Les Jeunes Radicaux de Gauche, le syndicat étudiant écologiste Fac Verte, l'association de lutte contre le sida AIDES, ainsi que les associations Ananda et Cie., Livity Record et Bredda Sound System participent à la Marche Mondiale du Cannabis 2018, qui se déroule dans plus de 300 villes de 40 pays.

Inlassablement, les partisans d'une réforme de la législation sur les drogues exigent des alternatives à la prohibition afin de faire advenir une politique juste, cohérente et humaine encadrant les usages récréatifs et médicaux du cannabis en particulier et des drogues en général. Cette 17e édition de la Marche mondiale vient rappeler que la mobilisation de la société civile est cruciale pour provoquer les changements, et les nombreuses évolutions constatées à l'international depuis l'an dernier montrent combien cette implication porte ses fruits.

Aux États-Unis, qui sont précisément exemplaires sur ce point et sur leur capacité à tirer les leçons de leurs propres échecs prohibitionnistes, le Nevada et la Californie deviennent les 8e et 9e États à légaliser le cannabis récréatif (après l'Alaska, le Colorado, le Maine, le Massachusetts, l'Oregon, le Vermont et Washington, plus le District de Columbia), dynamisant une industrie légale qui pourrait atteindre, selon une étude, 75 milliards de dollars de ventes d'ici 2030. Le Canada se rapproche aussi de la légalisation, prévue pour cet été ; la Norvège l'envisage ainsi que la Nouvelle-Zélande, via un référendum. Enfin, la Catalogne légalise les cannabis social clubs.

Quant au cannabis thérapeutique, de nombreux nouveaux pays encadrent officiellement son usage : Géorgie, Mexique, Paraguay, Pérou, Pologne, Saint-Marin, Suède, Uruguay, ou sont en passe de le faire : Grèce, Inde, Lituanie, Luxembourg, Thaïlande, Zambie... Les divers effets de la légalisation commencent à être mesurés : au Colorado et dans l'État de Washington, l'usage du cannabis récréatif stagne chez les mineurs mais augmente chez les adultes (étude Cannalex, par INHESJ & OFDT), et entraînerait une baisse de la criminalité. Autres constats, toujours aux États-Unis : les États où le cannabis est légal voient non seulement la consommation d'alcool décroître mais également celle de toutes les autres drogues, ainsi que le phénomène de « biture express » (binge drinking), et les États où le cannabis médical est légal connaissent une chute de 25 % du nombre d'overdoses aux opioïdes, un an seulement après la régulation.

Et en France ? Le contraste est saisissant. Dans un rapport, les députés Reda (LR) et Pouillat (LREM) proposent...

Lire la suite...
 
Arrêt des interventions policières dans les universités ! PDF Imprimer Email
Dimanche, 15 Avril 2018 20:05
Jeudi 12 avril s'est tenue la première grosse AG à 800 à la fac de Lyon 2. Vendredi 13 à 6h, les flics ont évacué de force l'amphi occupé, faisant un blessé et un gardé à vue. Les étudiant.es ont ensuite manifesté à 300 avec les cheminot.es dans un cortège de 1000 personnes. A 16h devait se tenir une AG devant la fac, AG qui a été sévèrement réprimée. Ci-dessous le communiqué de Solidaires Etudiant.es. Les vacances démarrent mais les étudiant.es se réunissent dimanche d'avant rentrée en comité de mobilisation pour organiser les suites.

Les menaces de Macron, qui veut « rétablir l’ordre républicain » dans les universités, semblent être mises à exécution. C’est sa réponse à une mobilisation qui s’étend petit à petit, avec aujourd’hui 1500 étudiantEs en assemblée générale à Censier, 600 à Strasbourg hier, 2500 à Rennes avant-hier, ainsi que dans la jeunesse lycéenne qui a manifesté aujourd'hui à Tours.

Cette mobilisation se construit contre la sélection, mais aussi contre ce gouvernement qui casse tous les droits collectifs et utilise la répression policière avec une violence et une régularité inégalées. Les libertés démocratiques élémentaires sont bafouées. Par l'élargissement et l’approfondissement de la mobilisation, prouvons que ce ne sont pas des « professionnels du désordre » mais bien un mouvement social de la jeunesse et du monde du travail qui ne veut plus de la politique du Président des riches. Flics hors des facs !

Communiqué de Solidaires Etudiant.e.s de Lyon 2

« Cette après-midi à 16h, un rassemblement de protestation contre l'évacuation brutale de l'occupation de l'amphi Fugier a eu lieu...

Lire la suite...
 
Grève et manif de l'Education Nationale mardi 6 février à 14 h de la place Guichard au rectorat PDF Imprimer Email
Dimanche, 04 Février 2018 21:44

Collèges et lycées dans l’action pour dénoncer le manque de moyens pour la rentrée 2018 (fermeture de classes, suppression de postes, hausse des effectifs par classe, …), la réforme du bac et du lycée mais aussi ParcourSup

télécharger le décryptage effectué par le NPA jeunes

 
Jeunes : Contre la sélection, faisons front le 1er février ! Toutes et tous à la manif jeudi ! PDF Imprimer Email
Mardi, 30 Janvier 2018 19:48
"Le gouvernement avance à marche forcée. Sous couvert de sortir des ratés du système APB, il met en place la sélection et la mise en concurrence généralisée des établissements du supérieur en lieu et place d’un investissement réel et massif dans le service public de l’enseignement supérieur, pourtant urgent et nécessaire.

Face au Plan Etudiants, à la Loi ORE et à la réforme du bac, nous revendiquons :

- le maintien du bac comme premier grade universitaire, unique condition pour accéder à l’Université,
- le retrait de la « Loi sur l’Orientation et la Réussite des Etudiants » (ORE),
- un plan d’investissement d’un milliard d’euros dans l’université par an, un investissement nécessaire, pour donner accès à toutes et à tous aux conditions de la réussite.

Nous refusons le faux débat dans lequel M. Blanquer et les députés LREM veulent enfermer les opposants à leur orientation : ou bien leur contre-réforme, ou bien le statu-quo. Nous ne défendons pas le statu-quo. Nos organisations ont déjà formulé de nombreuses propositions alternatives et nous continuerons à les porter de toutes nos forces face à ces projets qui menacent notre avenir.

Aux lycéen·ne·s, parents d’élèves, étudiant·e·s et personnels des universités et de l’enseignement secondaire, nous vous appelons à participer massivement à la journée nationale de mobilisation du 1er février, en vue d’obtenir le retrait du projet de loi et le maintien du bac garantissant l’accès de droit à l’enseignement supérieur.
Nous appelons donc à participer à la journée de grève et d’action le jeudi 1er février.
Nous appelons à participer à la manifestation à 9h, départ Jet d’Eau en direction du Rectorat, pour rejoindre le rassemblement...

Lire la suite...
 
Le film "Le jeune Karl Marx" au cinéma Bellecombe les 1er et 5 novembre PDF Imprimer Email
Mercredi, 01 Novembre 2017 00:20

Cinéma Bellecombe – 61, rue d’Inkerman - Lyon 6ème (métro Charpennes)
Séances : Mercredi 1er Novembre à 20h30 (VO) et  Dimanche 5 Novembre à 14h30 (VO)

Dans l’Anticapitaliste, l’hebdo du NPA, Entretien avec Raoul Peck, réalisateur du Jeune Karl Marx :
« La sortie sur les écrans du film le Jeune Karl Marx apporte une bouffée d’air contestataire bienvenue. Raoul Peck y retrace l’évolution du jeune intellectuel de Cologne à Bruxelles en passant par Paris, Londres et Manchester entre 1843 et 1847, et la naissance tumultueuse d’une nouvelle conception du monde, révolutionnaire. Le réalisateur a bien voulu répondre à nos questions.

Comment s’est formé le projet de ce film, une première à strictement parler puisque jamais la vie de Marx n’avait été, jusqu’alors, portée à l’écran, du moins dans le monde occidental ?

C’est un ensemble de choses. D’abord, un animateur d’Arte qui connaît mon travail et avec qui j’ai fait d’autres films m’a approché pour me demander si je pouvais imaginer un projet sur Marx. Bien entendu, j’ai sauté sur l’occasion car je n’aurais jamais imaginé moi-même proposer un tel projet à une chaîne publique. Puis cette demande s’est transformée en un projet plus personnel dans la mesure où je traversais moi-même un moment de terrible constat sur l’état du monde où règnent un rejet systématique de l’histoire, de la politique, de la science et une espèce d’enfermement sectaire dans tous les secteurs, y compris politique. Donc, revenir à Marx pour moi, c’était revenir à une discussion plus fondamentale, repartir de la base en espérant ainsi contourner toutes les déformations, aberrations, manipulations qu’il y a eu autour du marxisme et aussi me dégager des conséquences historiques graves, notamment, comme on le sait, dans les pays de l’Est. Je devais déconstruire des décennies de propagande, d’inexactitudes, d’inventions pures, de contradictions, etc., sans compter les crimes et méfaits de la guerre froide et des autres confrontations idéologiques.

Pourquoi le choix de cette période de sa vie et de celle de son ami Engels ?...

Lire la suite...
 
Cagnotte pour les Rencontres Internationales des Jeunes anticapitalistes PDF Imprimer Email
Dimanche, 02 Juillet 2017 16:15

Cette année les Rencontres Internationales des Jeunes anticapitalistes (RIJ) se dérouleront du 23 au 29 juillet 2017, à Otranto, dans le Sud de l'Italie, et nous sommes plusieurs du comité jeune du Npa 69 à vouloir y aller !

Le programme se trouve ici : http://www.lcr-lagauche.org/camp2017/programme/ (ouais ça fait envie hein).

La participation pour la semaine est de 140 euros par personne, et il nous faudra compter environ 100 euros de plus pour le trajet jusqu'en Italie, ce qui fait un total de près de 250 Euros par personne, ce qui est beaucoup pour nous qui sommes pour la plupart encore étudiant.es.

Nous cherchons donc à réduire le coût de cette semaine de formation pour qu'elle reste accessible aux plus de personnes possibles.

Que vous soyez militant.es Npa, symphat.es, ou que vous vouliez simplement soutenir notre projet, n'hésitez pas à donner ce que vous pouvez !

Voici la cagnotte en ligne : https://www.leetchi.com/c/comitejeune-npa69-rij

Promis on reviendra super formé.es sur plein de thèmes pour vous faire des topos passionants !

Merci d'avance de nous soutenir !

Le comité Jeunes du NPA69

 
Mobilisation à Lyon 2 PDF Imprimer Email
Lundi, 02 Décembre 2013 11:25

Une Assemblée Générale des étudiant-es de Lyon 2 s'est tenue sur le campus de Bron mardi 26 novembre, rassemblant plus de 500 étudiant-es.

Elle intervenait quelques jours après la scandaleuse répression du mouvement étudiant par le Président de Lyon 2. Jeudi dernier, en effet, à l’occasion d’un « Congrès élargi » supposé remédier à la crise de direction de l’Université (plusieurs vice-présidents ont démissionné), des étudiant-es ont souhaité faire entendre leur point de vue sur la politique d’austérité imposée à l’université. Tout dialogue a été refusé et le Président a fait intervenir les CRS dans l’enceinte même de l’Université. Les flics n’ont rien à faire sur les campus !

Six militant-e-s ont été arrêté-es et ont passé la nuit en garde à vue.

Par ses votes, l’Assemblée Générale des étudiant-es du 26 novembre a dénoncé la répression, affirmé sa solidarité avec les 6 étudiant-es, et exigé l’arrêt immédiat des poursuites.

Elle a, par ailleurs, réaffirmé sa mobilisation contre les lois LRU et Fioraso, contre la privatisation de l’université, les mises en concurrence des sites et des formations, et contre l’austérité qui frappe de plein fouet la jeunesse et le monde du travail. Les étudiant-e-s ont ainsi participé à la manifestation du vendredi 29 novembre, place Bellecour, avec des salarié-es d'entreprises en luttes.

Des contacts sont par ailleurs en cours avec les étudiants mobilisé-es de Lyon 1 et Lyon 3 il faut organiser une mobilisation unitaire des universités lyonnaises.

Dans ce sens, une Assemblée Générale de tous les étudiants des Universités Lyon 1, Lyon 2 et Lyon 3 est prévue le jeudi 6 décembre sur le campus de Bron. Un des enjeux de cette AG sera alors d'organiser la journée nationale de mobilisation  du 10 décembre. Car ce mouvement s’inscrit dans une dynamique de luttes qui voit de nombreuses universités se mobiliser.

A ce titre, l’AG a voté « l’Appel de la 1ère Coordination Nationale des Universités en lutte du 23 et 24 novembre 2013 ».

Le NPA est solidaire et partie prenante du mouvement pour l'abrogation des lois LRU et Fioraso (http://www.npa2009.org/node/37827)

Le NPA exige, par ailleurs, l'arrêt immédiat des poursuites contre les étudiant-e-s de Lyon 2.

 
Pour découvrir "le Capital" de Karl Marx PDF Imprimer Email
Vendredi, 28 Janvier 2011 00:48
La fiction commence sur un marché où Robin vend des fromages. Il y rencontre Daniel, un jeune financier aux dents longues… Robin se rebelle contre l’idéal de classe moyenne de son père avec lequel il fabrique de façon artisanale des fromages et les vend au marché.  Avec les capitaux apportés par Daniel, Robin crée une fromagerie industrielle. Pour en faire une entreprise rentable, il faut rapidement augmenter les cadences de production et réorganiser le travail des ouvriers. Face aux exigences de rentabilité de Daniel et à l’exploitation croissante des travailleurs, Robin est tiraillé entre ses ambitions d’enrichissement personnel et sa culpabilité concernant les conséquences de ses décisions pour les ouvriers et pour ses proches…

 

Lire la suite...
 
Fermeture administrative de l'université Lyon 2: toutes et tous dans la rue! PDF Imprimer Email
Lundi, 18 Octobre 2010 21:28

communiqué de la présidence de l'Université Lumière Lyon 2

Cher(e)s collègues, cher(e)s étudiant(e)s,
La présidence a entendu lors du dernier conseil d'administration une délégation d'étudiants et a indiqué qu'elle demanderait aux enseignants de ne pas comptabiliser les absences de ce jour entre 12h et 14h, à l'heure des assemblées générales et mardi de 10h à 13h à l'heure de la manifestation. Cette disposition, de nature à garantir le débat et la libre expression au sein de notre université, avait pour corollaire le respect des biens et des personnes, et par voie de conséquence le respect dû aux personnes d'aller et venir sans entraves sur nos campus.
Une assemblée générale de 300 étudiants réunie aujourd'hui Amphithéâtre C sur le campus Porte des Alpes a voté, sans décompte précis des voix, le blocage du campus mardi matin, empêchant les 6000 à 7000 étudiants qui le fréquentent chaque jour d'accéder à leurs activités. L'autre assemblée générale de 300 étudiants réunie Amphithéâtre Jean-Baptiste Say sur le campus Berges du Rhône, a voté en faveur de la mise en place de barrages filtrants et a prévu un rassemblement d'étudiants et de lycéens demain, à l'issue de la manifestation, sur le Campus Berges du Rhône.

L'équipe présidentielle, comme elle l'a toujours fait, considère que les actions de blocage des campus sont inacceptables et de nature à créer des situations de tension très fortes au sein de la communauté universitaire. En outre, les actions de blocage ont généré des dégradations des biens de l'université et porté atteinte aux personnes. Dans le contexte des événements violents qui se sont produits aujourd'hui dans l'agglomération lyonnaise - 10 voitures incendiées à la Croix-Rousse, destructions massives de vitrines et de mobilier urbain - et celui de l'irruption de groupes de lycéens et d'individus cagoulés sur le Campus Berges du Rhône vendredi après-midi, engendrant des dégradations dans nos locaux, la présidence considère que la sécurité des personnes et des biens n'est plus garantie.
En conséquence, l'équipe présidentielle décide la fermeture administrative de l'Université Lumière Lyon 2 à compter de ce soir 21 heures, jusqu'à nouvel ordre.
L'équipe présidentielle

Le NPA69 appelle les étudiants à rejoindre massivement les salariés et les lycéens dans la mobilisation en cours

 
Téléchargez gratuitement le kit de la grève lycéenne!!! PDF Imprimer Email
Dimanche, 17 Octobre 2010 23:36


Pour vous aider à vous auto-organiser,

téléchargez gratuitement
le kit de la grève lycéenne!!!

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3