Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Collectifs du Rhône pour un Nouveau Parti Anticapitaliste

Contre le PDG de la République, la mobilisation se prépare pour la rentrée PDF Imprimer Email
Lundi, 07 Août 2017 10:39

Pour notre PDG de la République, une nation «?start-up?» est une société tournée vers l’entreprise et les ultra-riches. La destruction du Code du travail et des droits des salariéEs (hiérarchie des normes, IRP, compte-pénibilité, licenciements…) est dictée par le Medef qui, d’ores et déjà, s’annonce très satisfait des premiers pas de ce gouvernement. On peut les comprendre... Il suffit désormais que les patrons haussent légèrement le ton pour que Macron accélère la politique en leur faveur?: ordonnances, pérennisation du CICE en exonérations de cotisations patronales en 2019, suppression dès 2018 des cotisations maladies et chômage...
Dans ce beau tableau, il ne faudrait pas oublier les trois milliards donnés aux plus riches avec la réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune qui sera remplacé par un impôt moindre sur l’immobilier. Mais, c’est promis juré, «?la baisse des impôts permettra à tous les Français de bénéficier des efforts réalisés?». Et malgré ces milliards donnés aux plus fortunés, malgré l’attaque faite aux retraitéEs et aux plus modestes avec la hausse de la CSG, ou malgré la baisse des APL, Darmanin a osé affirmer qu’«?augmenter l’allocation handicapé et le minimum vieillesse de 100 euros par mois, ce n’est pas une politique pour les riches?»... Les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît?!

Le temps de la confrontation
Mais mauvais coup après mauvais coup, le gouvernement Macron semble fragilisé, en tout cas dans les sondages puisque sa popularité vient de chuter de 10 points. Les conditions de son élection ont aussi montré que son socle électoral est assez étroit?: à peine le cinquième des électeurs inscrits au premier tour, et une victoire au second tour pour partie liée à son duel face à Le Pen. Et beaucoup qui espéraient du neuf à travers Macron, s’aperçoivent que ce dernier utilise les mêmes vieilles recettes contre le monde du travail et les plus modestes.
En ce début d’été, les raisons se multiplient pour combattre ce gouvernement et aller à l’affrontement, que l’on soit salariéE du privé ou du public. Pour cela, nous devons en premier lieu nous saisir de la  journée de grève et de manifestation du 12 septembre appelée par la CGT mais aussi par Solidaires. Après Hollande, le gouvernement Macron amplifie l’offensive?? Nous devons reprendre le chemin de la mobilisation. Une seule journée ne pourra évidemment pas faire reculer ce gouvernement, mais si elle est réussie, elle pourra être le début d’une mobilisation d’ensemble la plus unitaire possible. Pour cela, il faut mettre fin à l’éparpillement, arrêter que les dates sur tel ou tel sujet se multiplient car c’est autant de divisions. L’urgence est de riposter ensemble, unis.

La période estivale doit nous permettre de reprendre les forces nécessaires pour que dès les premiers jours de rentrée, nous soyons plus que jamais mobilisés, déterminés, pour défendre nos droits et, pourquoi pas, en conquérir de nouveaux.
Mardi 12 septembre, Manifestation à partir de 11H30 à la Manufacture des tabacs (métro Sans Souci) jusqu’à la place Bellecour
Début juillet, des syndicalistes SUD et CGT se sont réunis dans les locaux syndicaux de Volvo (ex Renault Trucks) pour relayer la campagne du Front Social à Lyon. Un tract a été préparé pour une distribution pendant l’été dans les entreprises des participantEs et collectivement sur des lieux clés (Grange Blanche, échangeur de Solaize). Un tract à utiliser sans modération...

télécharger le tract

 
9ème université d'été du NPA du 27 au 30 août 2017 PDF Imprimer Email
Lundi, 31 Juillet 2017 15:42
La 9ème université d'été du NPA aura lieu cette année du 27 au 30 août 2017, à Port Leucate, dans l'Aude.
La présentation, le programme complet et la plate-forme d'inscription sont disponibles ici : https://npa2009.org/ue2017

À l’issue d’un second tour désespérant moins d’un an après le formidable mouvement contre la loi travail, Macron le banquier est devenu président. Inspirateur sous Hollande de lois de régression sociale comme celle qui porte son nom ou la loi travail, il entend amplifier la contre-révolution libérale et va donc poursuivre de façon autoritaire une politique d’austérité contre les catégories populaires : en finir avec les 35 heures, casser la Sécurité sociale, diminuer le nombre de fonctionnaires, aller encore plus loin dans la casse du code du travail...
Alors que le danger de l’extrême droite (qui a connu une percée importante dans les urnes) continue à peser, une période de combat est devant nous. Nous devons organiser le « tous ensemble » pour inverser le rapport de forces, et dans l’unité construire un front pour défendre nos droits sociaux et démocratiques.
Liquidation du PS, quasi-disparition du PCF, succès ambigu de Mélenchon... La gauche est en crise profonde, et l’ensemble du mouvement ouvrier est en chantier. Après la campagne présidentielle autour de Philippe Poutou, le NPA est partie prenante des débats qui traversent notre camp social. Pour construire une force politique pour nous représenter nous-mêmes, un parti féministe, écologiste, internationaliste, pour la transformation révolutionnaire de la société.
Cette nouvelle édition de l’université d’été du NPA arrive donc à point nommé pour préparer la rentrée politique et sociale. Meeting de rentrée du NPA, rencontres internationales, invitéEs, éclairages historiques et anniversaires, formations et thèmes d’actualité... Notre université d’été est un lieu de rencontres et d’échanges entre sympathisantEs et militantEs, aussi bien pour la formation que pour les débats.
C’est aussi un espace de rencontres avec des militantEs du mouvement social ou d’autres courants politiques de la gauche radicale, ainsi qu’un lieu d’échange avec des intellectuelLEs et spécialistes.
Enfin, sont au menu des débats et rencontres avec des militantEs anticapitalistes venus d’autres pays et continents.
Le tout évidemment dans une ambiance conviviale et ensoleillée, sous la tonnelle, au bord de la piscine ou à la plage...

 

 
L'écologie : nécessairement anticapitaliste ! PDF Imprimer Email
Lundi, 17 Juillet 2017 14:30

Chapitre 1 :

La dégradation de l'environnement et les dangers pour l'humanité

 

La question du réchauffement climatique

Le changement climatique commence à apparaître de manière visible dans nos vies. Les hivers sans neige, le chant des cigales à Lyon, l'apparition dans le Midi de la France de certaines espèces de moustiques qui n'existaient que dans les régions tropicales. Le seuil de 2° considéré comme dangereux sera très probablement franchi quoi qu'on fasse.

Un petit rappel sur les mécanismes du réchauffement climatique : quand le soleil chauffe la terre, une partie du rayonnement est renvoyée vers l'espace. Mais pas la totalité car l'atmosphère retient la chaleur et maintient une partie de ce rayonnement au niveau du sol. Sans cette particularité, la température moyenne de la terre serait de -18°. Ce mécanisme qui a été favorable à la vie est en train d'être gravement perturbé. Le gaz carbonique est le principal contributeur à effet de serre. Or le fait de brûler du pétrole, du gaz et du charbon a pour effet d'élever considérablement le taux de gaz carbonique dans l'atmosphère, qui est passé de l'ère industrielle de 280 ppm à 380 : c'est une augmentation considérable.

Le gaz carbonique n'est pas le seul gaz à effet de serre : il y a aussi le méthane. Sa concentration dans l'atmosphère a plus que doublé. Or le méthane bien que présent en très petite quantité est 14 fois plus puissant que le gaz carbonique comme gaz à effet de serre. Le méthane provient de la décomposition des matières organiques, pour partie de l'agriculture.

La troisième composante importante des gaz à effet de serre est la famille des oxydes nitreux. Leur augmentation est aussi considérable. Ces gaz peuvent être entre 100 et 300 fois plus puissants que le gaz carbonique pour réchauffer l'atmosphère. Les oxydes nitreux proviennent de l'industrie et en partie de l'agriculture.

Pourquoi a-t-on dit qu'il ne fallait pas dépasser 2° d'augmentation ? Dans les risques du réchauffement climatique, il n'y a pas seulement le fait que demain il risque de faire plus chaud qu'aujourd'hui, mais aussi des risques d'emballement. Au-delà d'un certain seuil qu'on ne sait pas très bien définir, le climat peut se modifier de manière extrêmement brutale pour arriver à des températures qu'on n'a pas vues sur Terre depuis plus de 100 millions d'années.

Lire la suite...
 
Mobilisons-nous face à la manif fasciste du 15 juillet place Carnot PDF Imprimer Email
Jeudi, 13 Juillet 2017 10:55

"Le GUD (Groupe Union Défense) organise une manifestation le samedi 15 juillet à 14h Place Carnot pour défendre un lieu occupé, puis évacué sur décision du tribunal, appelé « Bastion Social ».

Qu’est-ce que le GUD ?
Groupuscule d’extrême-droite radical formé en 1968 suite à la dissolution d’Occident, le Groupe Union Défense a été réactivé à Lyon en 2011. Prônant la violence de rue (nombreuses condamnations sur Lyon à des peines de prison ferme), le GUD ne cache pas son antisémitisme, son homophobie et ses affinités avec le milieu néo-nazi.

Qu’est-ce que le « Bastion Social » ?
S’inspirant des néo-fascistes italiens de « Casa Pound », le GUD a tenté d’occuper un immeuble pour soi-disant venir en aide aux personnes « françaises »  démunies (comprendre « de couleur  blanche »). Cette occupation devait surtout servir à établir un lieu pérenne pour loger des militants d’extrême-droite radicaux, les former idéologiquement et les entraîner au combat de rue.
D’ailleurs, les associations d’aides aux personnes vivant à la rue ont vivement dénoncé l’ouverture d’un tel lieu.

Le samedi 15 juillet, les militants du GUD, aidés de gros bras venus de toute la France et d’Italie, a pour objectif de parader dans les rues lyonnaises et de déverser leur haine des étrangers et de celles et ceux qui les soutienneent .
Ne laissons pas les fascistes du GUD défiler dans nos quartiers ! Mobilisons-nous pour que cette marche raciste ne puisse pas avoir lieu !
Interpellons la  Ville de Lyon (Contact : 04 72 10 30 30) et la Préfecture (Contact : 04 72 61 60 60)"

Appel à l’initiative de la CGA-Lyon et du Collectif 69 deVvigilance contre l’extrême-droite (collectif d’associations, de syndicats et de partis, dont le NPA)
contact: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Le 13 juillet après-midi, la préfecture a interdit la manifestation du GUD, qui prétend défiler quand-même...

 
Lyon 3ème : 70 HABITANT-ES MOBILISES AUTOUR DES MIGRANT-ES ALBANAIS PDF Imprimer Email
Jeudi, 06 Juillet 2017 21:50

communiqué du Collectif d'habitantEs !:
"Un petit Calais s'installe à Lyon. Une centaine de personnes logent sous tente ou à la belle étoile autour de l'esplanade Nelson Mandela dans le 3e arrondissement avenue Felix Faure et rue Jeanne Hachette. 70 habitant-es du troisième se sont organisé-es en collectif pour leur apporter du soutien et défendre leurs droits.

Ils se sentent traités comme des « chiens » alors même qu’ils sont demandeurs d’asile avec des droits inscrits dans la Déclaration des droits de l’homme et dans la Convention de Genève : droit à la dignité, droit à l’accès à l’eau, droit à l’hébergement, droit à la scolarisation. Nous ne pouvons accepter le traitement indigne qui leur est réservé. Habitants-es du 3e arrondissement de Lyon, nous sommes déjà 70 personnes impliquées dans un collectif informel pour être à leurs côtés sur des sujets aussi différents que la collecte de matériels de première nécessité, l'appui administratif et juridique, l'action de masse pour faire bouger les lignes…

Nous sommes riches des moments que nous partageons avec ces demandeurs d'asile, mais aussi des rencontres que nous faisons entre habitants de l'arrondissement. Là où le discours et les actes du Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb prônent la fermeture de nos frontières et le repli sur soi, la mobilisation citoyenne s'organise et grandit de jour en jour !
Quel sort est réservé à ces migrants durant la période estivale ? Vont-ils connaître une 5ème expulsion sans proposition de logement ? Ou les pouvoirs publics vont-ils enfin prendre leurs responsabilités et héberger ces demandeur-ses d'asile comme la loi le prévoit ? Surtout que ce ne sont pas les immeubles vides qui manquent à Lyon, qu'ils soient propriétés de la collectivité ou réquisitionnables...

Vous souhaitez agir ? Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.      http://agirmigrantslyon.over-blog.com/ "

 
Rassemblement de solidarité avec la lutte populaire rifaine le 1er juillet à 14H PDF Imprimer Email
Vendredi, 30 Juin 2017 01:50

A l’initiative du Comité du Rhône de soutien au Hirak du Rif, un rassemblement de solidarité avec le mouvement contestataire du Rif est prévu samedi 1er juillet à Lyon, à 14H sur la place Bellecour. Ce rassemblement intervient pour « la libération des détenus politiques Rifains et contre la répression de la mouvance Hirak dans le Rif ».

Déclaration du bureau de la IVe Internationale (datée du 29 mai 2017)

Depuis sept mois un mouvement de contestation populaire ne cesse de croître dans la région du Rif au nord du Maroc, et a culminé par un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Al-Hoceima le 18 mai dernier. Ce mouvement prend racine dans la mobilisation populaire qui s’est affirmée dans la région à partir du 20 février 2011, reprenant au Maroc la dynamique des soulèvements dans toute le Maghreb et le Moyen-Orient. Il a été relancé en octobre 2016 lorsque le jeune pêcheur Mohsen Fikri a été broyé dans une benne à ordures à Al-Hoceima.

La population du Rif organisée dans des comités locaux, réclame le jugement des responsables de cette mort ainsi que de cinq autres rifains tués dans une agence bancaire lors des événements du 20 février 2011. Elle demande également la levée de la militarisation de la province d’Al Hoceima, l'arrêt des poursuites et du harcèlement contre les petits paysans, et porte d’autres revendications sociales concernant les services de santé, d'éducation et les infrastructures qui manquent aux habitants. C'est une indication claire de la faillite des politiques économiques et sociales promues par l'État marocain en vue de rembourser son énorme dette publique, qui se manifestent par la destruction du tissu productif, le pillage des ressources maritimes et forestières, la faiblesse des principaux services publics et l'absence d'emploi pour les jeunes.

Ces politiques néolibérales au profit du grand capital étranger et local, dictées par les institutions financières et commerciales internationales et les gouvernements des puissances impérialistes, sont mises en œuvre par des institutions marocaines corrompues et qui n’ont rien de démocratiques. Les divers organes gouvernementaux, sécuritaires et médiatiques du système monarchique cherchent à faire taire la voix de la population rifaine, à criminaliser le mouvement de contestation et à saper sa crédibilité pour qu’il ne serve pas d’exemple pour d'autres villes et régions du Maroc qui vivent dans les mêmes conditions de marginalisation, d’appauvrissement et de bafouement de la dignité.

Nous saluons la lutte des Rifains leur organisation par la base, leur créativité et leur détermination, ainsi que les forces qui soutiennent cette lutte au Maroc.

Nous condamnons la politique de répression et de désinformation de l'État marocain.

Nous appelons à l'élargissement de la solidarité internationale, pour que ce mouvement obtienne la satisfaction de ses revendications permettant d’obtenir des améliorations significatives de leurs conditions de vie sociales, démocratiques et culturelles. Ce sont des revendications partagées par toutes les couches populaires marocaines et des pays proches, qui cherchent la voie de leur émancipation du despotisme politique et de l'exploitation capitaliste.

Victoire pour la lutte populaire rifaine !

Vive la lutte pour la liberté, la dignité et la justice sociale !

 
Week-end festif des opposant.e.s à l'A45 les 1er et 2 juillet PDF Imprimer Email
Mercredi, 21 Juin 2017 09:30
Les 1er et 2 juillet 2017, tou-te-s les opposant-e-s à l'autoroute A45 sont invité-e-s à un grand rassemblement festif à Saint-Maurice-sur-Dargoire, dans le Rhône, pour protester contre ce projet inutile, imposé et climaticide, et pour défendre la transition écologique.
Le programme est disponible sur cette page.

Cliquez sur l'image pour visionner l'intervention de Justine qui nous apporte des précisions sur les enjeux de ce projet.
 
Vidéo du meeting de Philippe Poutou à Lyon / Vénissieux PDF Imprimer Email
Samedi, 15 Avril 2017 11:44
Dans le cadre de la campagne pour les élections présidentielles, Philippe Poutou donnait un meeting à Vénissieux le 11 avril 2017.
Retrouvez en vidéo l'intégralité des interventions en cliquant sur l'image.

 
Femmes et travail : spécificités, attaques et résistances PDF Imprimer Email
Dimanche, 12 Février 2017 11:29
Vidéo de la soirée formation sur "Femmes et travail : spécificités, attaques et résistances", organisée à Lyon le 9 février et animée par Alice.
Pour la visionner, cliquez sur l'image

 
Conférence de Joseph Daher sur l'avenir de la Révolution syrienne PDF Imprimer Email
Dimanche, 29 Janvier 2017 09:30
Le 13 janvier dernier, le "Collectif Lyon69 avec la révolution populaire syrienne", dont le NPA est partie prenante, organisait une conférence de Joseph Daher, universitaire et militant originaire d'Alep, parfait connaisseur du processus révolutionnaire en Syrie et contributeur de notre journal L'Anticapitaliste.

Pour écouter son intervention, cliquez sur l'image.
 
Les mécanismes de l'exploitation capitaliste PDF Imprimer Email
Jeudi, 19 Janvier 2017 19:57
Vous n'avez pas pu être présent-e à notre soirée formation sur les mécanismes de l'exploitation capitaliste ?
Revisionnez l'intervention de Gérard Vaysse en cliquant sur l'image.
 
Vidéo de la soirée-débat sur l'écosocialisme PDF Imprimer Email
Mercredi, 30 Novembre 2016 19:45
Retrouvez la vidéo de notre soirée-débat sur l'écosocialisme qui s'est tenue le 23 novembre dernier.
(Cliquer sur l'image.)

 
Pour vous procurer « L’Anticapitaliste », hebdomadaire du NPA, abonnez-vous ! PDF Imprimer Email
Mercredi, 30 Décembre 2015 08:00

Suite à une augmentation importante des tarifs de diffusion en kiosque, l'hebdomadaire du NPA n'est disponible que sur abonnements (par chèque ou prélèvement) ou en vente auprès des militantEs.


Télécharger

les anciens numéros